Les références

Slow Action – Ben Rivers
Un film qui explore les traces de civilisations futures disparues, réfugiées sur de mystérieuses îles dispersées aux quatre coins du globe.

Ward – Frédéric Werst
L’auteur invente des mots imaginaires depuis l’âge de treize ans. Ici, à partir d’une langue créée de toutes pièces, il fait surgir tout un peuple, une nation et son histoire, à travers contes et légendes, épopées et poèmes.

Les villes invisibles – Italo Calvino
Inspiré des mémoires de Marco Polo, Le livre des merveilles, ce récit imagine le célèbre explorateur vénitien relatant au grand Kublaï Khan les villes qu’il a visitée aux confins de son immense Empire. Rêve ou réalité, passé ou futur, l’incertitude plane, et la poésie est bien réelle, dans chacune de ces villes au nom de femme.

Dictionnaire des lieux imaginaires – Alberto Manguel et Gianni Guadalupi
Un guide touristique clair, complet et souvent drôle pour visiter les principaux territoires imaginaires conquis par la littérature. Le Baedeker du lecteur de fiction, qui ravira les plus aventureux comme les plus casaniers.

Ailleurs – Henri Michaux
Quand Michaux, après avoir raconté sa traversée de l’Équateur et l’Asie comme s’il n’avait jamais quitté sa chambre, décrit avec la précision d’un minutieux ethnologue les us et coutumes des tribus qui peuplent son cerveau.

Villes flottantes (un article de Libération)
En architecture, la science-fiction est à nos portes. Dix projets (tout à fait réels) de communautés humaines flottant sur les eaux.

Institut des futurs souhaitables (un article de Rue89)
Un brin sectaires peut-être, mais stimulants pour la pensée et porteurs d’espoir en l’avenir, les conspirateurs positifs assemblent autour d’eux tous ceux qui, acteurs du développement durable, créatifs culturels ou autres recycleurs fous surnommés makers, croient que les lourdes contraintes qui hypothèquent l’avenir de nos sociétés industrielles sont en réalité une chance inespérée pour changer nos façons d’habiter cette planète et révolutionner notre quotidien à l’aune d’une créativité sans limite.

De la potentiologie – Sebastian Dicenaire
Une vidéo loufoque d’environ 7 minutes qui propose de transformer la poésie en science exacte pour sauver le capitalisme de la débâcle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s