La tribu Oumalalaki

La meilleure introduction à la culture Oumalalaki, lorsqu’on veut faire connaissance avec cette tribu singulière du début du XXXIe siècle, demeure la lecture de leur texte fondateur, la Déclaration des Droits de Respiration (voir ci-dessous). Vivant dans un monde où l’air s’est dangereusement raréfié, les Oumalalakis pratiquent le dyoxynisme, un culte à l’oxygène sous toutes ses formes. En guise de sacrifices aux dieux, ils lâchent des ballons remplis d’air (cet élément si précieux !) en chantant des chants rituels magiques (voir ci-dessous) du sommet de leurs montagnes. Leur culte préconise la semence quotidienne de graines d’arbre, afin de favoriser la repousse et la production d’oxygène. Sur le chapitre de la gastronomie, on retiendra qu’ils sont particulièrement friands de ces poches d’air parfumées que l’on trouve sur les marchés, contenant de subtiles effluves de légumes, de viandes ou de fruits (fumets si subtiles que peu de visiteurs étrangers en goûtent véritablement la saveur). L’Oumalalaki des classes supérieures se reconnaît à son nez proéminent et ses larges ailes ; l’Oumalalaki des classes inférieures sera doté d’un museau modeste et d’une paire d’ailes quasi embryonnaire. Mais, signe distinctif à tout Oumalalaki aisé ou modeste, son corps sera dépourvu d’organes internes – particularité héritée d’une très ancienne mutation. Leurs habitations ressemblent à de curieux sabliers qui grossissent à vue d’œil lorsqu’on s’en approche et qui rapetissent inversement lorsqu’on s’en éloigne, jusqu’à devenir si petits qu’on jurerait pouvoir les glisser dans sa poche – c’est d’ailleurs ainsi que les Oumalalakis prétendent pouvoir transporter leurs maisons.

Schéma de l'utilisation de l'air chez les Oumalalakis

Schéma de l’utilisation de l’air chez les Oumalalakis

Déclaration des Droits de Respiration

  • Article 1 – Aucun gaspillage d’air ne sera toléré.
  • Article 2 – Il est strictement interdit de fumer.
  • Article 3 – La pratique d’un sport (quel qu’il soit) est interdite, à l’exception de l’apnée.
  • Article 4 – Il est interdit de polluer. Toute usine qui contreviendrait au présent article sera fermée sur le champ.
  • Article 5 – Le commerce d’aspirateurs est prohibé sur le tout territoire.
  • Article 6 – Le RAM (Revenu d’Air Minimum) sera octroyé à toute personne qui en fera la demande expresse, sans préjudice de ses capacités respiratoires.
  • Article 7 – En cas d’alerte à la raréfaction de l’air, l’accès aux globes à oxygène sera prioritairement réservé aux enfants de moins de douze ans.
  • Article 8 – La liberté d’inspiration et d’expiration est garantie à tout moment par la présente déclaration, y compris lors du déroulement des cérémonies dyoxynistes.

Chant de l’air Oumalalaki

OU, IH, OU, IH
Oumalalakis
OU, IH, OU, IH
Oumalalakis, tribu de l’air infini
Nous sommes les rois de l’air
Le dieu de l’air nous donne des graines d’arbre pour avoir de l’air
OU, IH, OU, IH
Oumalalakis
OU, IH, OU, IH
Adorons l’air
En gonflant des ballons pour nourrir le dieu de l’air
OU, IH, OU, IH
Oumalalakis
OU, IH, OU, IH
Oumalalakis
Oxygénée soit ta vie
OU, IH, OU, IH
Oumalalakis
OU, IH, OU, IH

(D’après une étude de l’ILESF – Institüt Libercourtois of Ethnological Studium para el Futuro)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s